Cette page est en construction. Le groupe 3e option-programmation en est chargé.

Juillet 2012

Des certificats pour les élèves engagés

On les voit nombreux sur la photo ; ce sont les élèves qui se sont engagés dans les activités du LGL en-dehors de l’horaire normal des cours. Cela existe, des jeunes attachés à leur lycée et prêts à investir du temps pour lui. Et si l’enseignement secondaire ne doit pas être façonné selon les désirs du patronat, il est tout aussi évident qu’il doit offrir à ses élèves les meilleures conditions d’admission à un emploi. Or, les portfolios personnels prennent de plus en plus d’importance pour les responsables des ressources humaines ; un document certifiant l’engagement extrascolaire d’un élève trouvera sa place dans un tel portfolio. C’est bien ce qu’ont reçu ces élèves du LGL.

Contribuer à sauver le Mali de la famine

Pour un élève de 7e, il n’est pas toujours évident de savoir comment aider ceux qui souffrent. Les images qu’ils ont vues à la télé sur tel ou tel pays en voie de développement, les témoignages qu’ils ont entendus dans certains cours les ont émus, mais ils savent bien qu’à leur âge il est difficile d’intervenir. C’est donc sous la houlette de leurs professeurs d’IRM et en contact direct avec la « Fondation Raoul Follereau » que les élèves de trois septièmes du LGL ont collecté des fonds pour le Mali ; ils ont récolté 3.000€, ce qui est appréciable.

Quand les élèves se font poètes

Ce n'est pas pour la première fois que des élèves-poètes du LGL attirent l'attention. Voilà quelques décennies déjà, les professeurs Nic Klecker et Pit Mergen animaient un atelier de poésie avec un succès certain. Aujourd'hui, les élèves du LGL ont consacré leurs vers à la paix; deux d'entre eux, Christine Lauer (3A) et Charel Metz (3B), se sont vus remettre un prix par le Mouvement Européen. Bravo!

Les nouveaux bacheliers du LGL

Sur la photo, on voit des élèves radieux, des élèves tels qu'on ne les avait jamais vus en classe: robe de cocktail pour ces jeunes dames, costume et même cravate pour ces jeunes gens. Il est vrai qu'ils avaient de quoi fêter. Ils avaient leur bac en poche, beaucoup même avec des mentions. Un moment de fierté et de joie profondes, mais aussi un moment de mélancolie, puisque c'était la dernière fois qu'ils se retrouvaient ensemble avec leurs professeurs au LGL.

"LGL en FRVscience" porte ses fruits.

Faisant suite à l'invitation de Philippe Lamesch, qu'ils ont rencontré à la journée des professions, des élèves de 2e B et 2e C ont décidé de se rendre au "Luxembourg Center for Systems Biomedicine" (LCSB) à Belval. Ils ont eu l'occasion de découvrir un laboratoire flambant neuf, ont participé à trois ateliers et ont appris bien des choses sur la vie des chercheurs. Une belle initiative de leur part qui démontre bien que "LGL en FRVscience" porte ses fruits. C'est la deuxième fois que des élèves du LGL s'y rendent; en décembre 2011, les élèves des 3èmes C avaient été les premiers à profiter de l'accueil sympathique des chercheurs du LCSB.

Fun, run, vibrations pour la bonne cause

FRV comme fascination, réflexion, vocation; FRV comme Farbe, Raum, Vision; FRV comme fun, run, vibrations ... Les trois lettres du projet d'établissement seront à nouveau au centre de la fête scolaire du LGL le 9 juillet. Cette fois, l'engagement communautaire et le sport seront à l'honneur, mais on n'oubliera pas les sciences ...

L'énergie à toutes les sauces !

Voilà une définition trouvée sur Internet qui résume bien la diversité des formes d'énergie. Le lundi, 2 juillet 2012, dans le cadre du projet d'établissement, les élèves de 3ème B ont expliqué les différentes formes d'énergie à leurs congénères des classes de 4ème. Dans divers ateliers pratiques, ils ont tenté de familiariser les élèves de 4ème avec les notions d'énergie thermique, d'énergie hydraulique, d'énergie éolienne, d'énergie nucléaire, de cellule photovoltaïque, de machine à vapeur et d'installation de fermentation. Un bel exemple d'enseignement interdisciplinaire.
Juin 2012

Les dons d'organes

« LGL en FRVscience » s’intéresse aussi aux applications médicales. Pour preuve, une intiative originale d’une jeune stagiaire du Lycée de garçons de Luxembourg qui a fait travailler les élèves de 4M6 sur le thème des dons d’organes. Enquêtes, recherches, interviews et comme résultat une série d’articles très intéressants dans le «Tageblatt».

L'option «Breaking News»

Im Optionskurs Breaking News auf 3e wurden die Schülerinnen und Schüler über zwei Trimester hinweg in mehreren Bereichen heutiger Nachrichtenvermittlung unterrichtet. Aufmerksamkeit wurde vor allem der Analyse und kritischen Bewertung internationaler Fernseh-, Zeitungs- und Internet-Berichterstattung geschenkt. Darüber hinaus wurden den Teilnehmern Einblicke in die tagtägliche Welt der Nachrichtendienste gewährt: Auf dem Programm stand ein Besuch in der ZDF-Zentrale in Mainz, bei RTL auf Kirchberg (mitsamt Aufzeichnung der Sendung Kloërtext) sowie eine Diskussionsrunde mit Danièle Fonck, ihres Zeichens Chefredakteurin des Tageblatt. Nach monatelanger Einsicht in Licht und Schatten der Newsmaker nahm die Gruppe die Redaktion eigener Artikel in Angriff. Diese wurden am 3. Juli im Tageblatt veröffentlicht. Zudem darf die Erstellung einer Fernsehreportage hervorgehoben werden. Sie wurde im Nordliicht-TV ausgestrahlt.

Action « Recyclage » pour responsabiliser les élèves

Un des buts du projet d'établissement du LGL est de sensibiliser les élèves aux problèmes environnementaux. Dans ce cadre, tous les élèves de 5ème ont participé à des activités liées au recyclage: séances d’introduction en sciences, visites de centres de recyclage, journée d’activités avec production d’affiches, de présentation power-point et d’articles. Dans son supplément « Smart Summer », le Luxemburger Wort publie 5 des 7 articles rédigés par les élèves. Petite déception toute de même pour les élèves dont les articles n’ont pas été publiés et pour les enseignants qui ont encadré ces activités, activités dont le quotidien n’explique ni le contexte ni le lien avec FRVscience.
Août 2011

Encore une actrice issue du LGL

On peut donc être d'origine lituanienne et réussir parfaitement ses études secondaires au LGL; Gintare Parulyte en est la démonstration frappante. Non seulement cette jeune femme a réalisé un parcours scolaire sans reproche, mais encore a-t-elle montré ses excellentes dispositions pour le jeu dramatique dans les troupes scolaires de notre lycée. Excellentes, au point de choisir l'expression dramatique (au théâtre et au cinéma) comme métier, avec un succès certain d'ailleurs. Il est quelque peu étrange de voir le nombre impressionnant de femmes et d'hommes de théâtre qui sont passés par le LGL; cela ne peut être un hasard. Ceux qui ont dirigé depuis des décennies les deux troupes (multilingue, respectivement anglophone) peuvent être fiers de leur oeuvre. Dire que le magazine "télécran" dont est tiré l'article ci-dessous, parle même de la "Theaterklasse des 'Lycée de Garçon'" (sic.); on n'en est vraiment pas (encore!) là, mais qui sait? En tout cas, au LGL la culture continue à jouer son rôle prépondérant.

La section E du LGL reste très performante

Si les plans du MENFP se réalisent, il n'y aura bientôt plus de section E. Pourtant, à voir ce que les élèves de cette section, notamment au LGL, pionnier de la chose, réalisent, on se demande quel est la raison d'une telle décision. Faut-il rappeler le prestigieux "Lion d'Or" remporté à Venise par notre ancienne élève, Su-Mei Tse? Cette fois-ci, le prix remporté est peut-être moins prestigieux, mais cela n'enlève rien à la performance de Pascal Loschetter. Celui-ci va passer le bac cette année-ci, et il s'agit aujourd'hui d'abord de le féliciter de son exploit, ensuite de lui souhaiter beaucoup de succès à l'école autant que dans sa future carrière.

Il y a 40 ans...

Juillet 2011

Il y a 35 ans...


Des basketteuses et leurs mécènes

Tous les amis du LGL savent que l'école dispose d'une excellente équipe de basketteuses. Ayant gagné la compétition luxembourgeoise, l'équipe est partie pour la Chine pour le championnat mondial ISF. Un tel voyage coûte cher; mais le LGL compte beaucoup d'amis qui ne se sont pas privés de jouer les mécènes. Les responsables du LGL et de l'association sportive les ont récemment remerciés de leur geste au cours d'une petite réception.

Les langues anciennes continuent à trouver des adeptes

Chaque année il se trouve des élèves prêts à faire du latin, sinon du grec, même si cela paraît étonnant à l'heure des médias électroniques. Au LGL aussi on en trouve aussi qui d'ailleurs y ont d'admirables résultats. On vient de les fêter ensemble avec leurs camarades d'autres lycées.

À l'ère de la certification

On sait que la quête d'un emploi est devenue de plus en plus difficile pour des jeunes, même diplômés. Parfois, il y a un tout petit élément qui fait la différence entre deux postulants à un même emploi; et ce petit plus peut résulter d'un portfolio personnel bien rempli. C'est ce que se sont dit les responsables du LGL depuis quelques années en certifiant ceux de leurs élèves qui se sont fait remarquer au cours de l'année par un engagement extrascolaire en faveur du lycée. Cette année-ci c'est de nouveau lors d'une petite réunion festive que la distribution des certificats a eu lieu. Notons que c'est M. Pascal Daman qui s'est adressé aux élèves, et non M. Claude Reiles comme l'écrit erronément le journaliste.

Des diplômes pour les bacheliers

Il suffit de remarquer sur les photos la tenue vestimentaire de nos jeunes bachelières et bacheliers pour comprendre l'importance qu'ils accordent à l'événement. Ce qui autrefois se faisait par voie postale se déroule aujourd'hui dans la salle des fêtes, et ce n'est plus le facteur, mais bien le représentant du Ministre et la Direction du lycée qui remettent en mains propres le diplôme tellement convoité. C'est sans doute une bonne chose que de faire les choses de pareille manière; au moins l'adieu au lycée qu'on a fréquenté si longtemps se fait-il plus solennellement.

Bonne chance Bob Bertemes (3C) !


Les forts en maths au LGL

Sous la conduite de leur professeur de mathématiques, M. Jean-Claude Bremer, les élèves de deux classes ont remporté les finales du concours national «Maach Math»!
Juin 2011

Michel Reuland, un ancien professeur du LGL


Remise du Prix Servais à un ancien professeur du LGL

Ce que nous avions déjà annoncé sur ce site est devenu réalité. Jean Krier, professeur honoraire du LGL, vient de recevoir le "Prix Servais" lors d'une séance académique à Mersch.

Bravo Mara Kimmel (3C) !


Il y a 50 ans...


COPENHAGEN: un 'highlight' pour le Fonds National de la Recherche!

Une des activités culminantes du projet d’établissement « LanGues déLiées » a été la réalisation de la pièce de théâtre « COPENHAGEN » de Michael Frayn. Ce projet d’envergure n’a pu être réalisé que grâce au soutien financier de Fonds National de la Recherche par le biais de son programme d’aide AM1. Le FNR fait figurer cette activité parmi les « highlights » de son rapport annuel 2010 et rend ainsi un bel hommage aux élèves du LGL qui s’étaient tant investis.

Succès public pour la big-band du LGL

Mobiliser un groupe d'élèves en pleines vacances scolaires n'est pas chose aisée. Pourtant Pit Kuffer, le responsable de la big-band du LGL, l'a réussi, puisque ses musiciens ont enthousiasmé le public d'Echternach pendant presque deux heures grâce à leur engagement et à leurs compétences musicales. La performance est de choix, d'autant plus que le soleil tapait fort ce samedi 4 juin. Voilà de quoi rassurer les esprits chagrins: les jeunes sont encore capables de s'enflammer pour la bonne cause. Bravo à tous!
Mai 2010

Thierry Mousset, la prochaine vedette du soap national?

Si ces jours-ci on rencontre Thierry Mousset, c'est surtout l'élève studieux embarqué en plein dans ses épreuves du bac que l'on trouve. Depuis des années nous l'avons vu avec d'autres visages, s'engageant dans tel projet extra-scolaire, participant avec brio aux représentations de théâtre au LGL. Dans un proche avenir, c'est sur les petits écrans qu'on pourra l'admirer, lui qui a décroché un rôle-clé dans un des deux "soaps" nationaux.

Maach math 2011


Le LGL à Cannes

Ne nous méprenons pas! Ce n'est pas un membre de l'actuelle communauté scolaire qui foule le tapis rouge du Festival. Non, c'est un ancien élève du lycée qui fait parler de lui au travers d'une affiche fort originale. Sans doute entendrons-nous encore régulièrement parler de Mich Welfringer.

Des journalistes en herbe au LGL

Depuis des années le LGL collabore à l'action "Presse à l'École"; cette année-ci, c'est le "tageblatt" qui a accompagné nos élèves dans leur découverte des métiers de la presse. Bien entendu, la publication des articles constitue le moment le plus attendu. Les lecteurs du "t" pourront se faire une image assez précise du fonctionnement du lycée après avoir lu les productions lycéennes.

Montrer les professions aux élèves

L'une des missions du SPOS du LGL est d'organiser chaque année une "Journée des Professions" au bénéfice des élèves de 2e. L'événement vient d'avoir lieu, et le "Wort", par son ancien journaliste, mais aussi ancien élève du LGL, Josy Lorent, l'évoque dans ses pages. Bien souvent les gens du métier savent bien mieux que les orientateurs parler de ce qui peut attendre un jeune quand il aborde une certaine profession. Cela a été une fois de plus le cas au LGL.

Un plein succès pour la «Journée Portes Ouvertes»

Voilà une tradition qui s'est parfaitement bien installée dans les esprits: la "Journée Portes Ouvertes" commence à devenir un rendez-vous incontournable dans tous les lycées du pays. Le LGL, profitant d'une équipe engagée de professeurs et d'élèves, a une fois de plus parfaitement maîtrisé la chose; des centaines d'élèves et parents d'élèves ont ainsi été guidés à travers le lycée où on leur a montré autant les salles de classe habituelles que le salles spéciales: sciences, géographie, informatique, musique, sports, et j'en passe. Nul doute que l'école continue à attirer beaucoup de jeunes au travers du mélange de cette architecture rappelant les collèges anglais et de la modernité de son équipement.

Des élèves du LGL ont participé au concours jeunes scientifiques

«LGL en FRVscience» porte ses fruits: 5 élèves du LGL ont participé - avec succès - au concours et à l'exposition «Jonk Fuercher» de l'«Associtation des Jeunes Scientifiques Luxembourg». Outre Bob Bertemes et Pit Schwarz (3C), ainsi que Mathieu Schon (6M3) évoqués dans l'article, deux de nos plus jeunes élèves, Sydney Dalscheid et Yana Wampach (O2) ont participé à l'expo-sciences, où elles ont présenté un modèle de tremblement de terre et de tectonique des plaques. Nos félicitations!

Nos amis anglais ont apprécié «Exam»

Si la presse traditionnelle luxembourgeoise n'a pas encore évoqué l'extraordinaire performance de la troupe anglophone de notre lycée, placée sous la direction conjointe de Janine Goedert et de Fran Potasnik, il n'en va pas de même du côté de "352", le magazine anglais. Celui-ci parle en termes fort enthousiastes de ce que nos lycéens ont présenté dans la langue de Shakespeare, ou du moins dans sa version moderne. Les louanges exprimées sont pour le moins méritées.

Les anciens professeurs parlent de «Entre nous soit dit»

Deux anciens professeurs du LGL ont pris leur plume pour exprimer leurs réflexions sur "Entre nous soit dit", l'un pour les colonnes du "Wort", l'autre pour sa chronique du "Jeudi". Il est sans doute intéressant de comparer les deux opinions.
Avril 2011

Un hommage à Tony Bourg, un ancien professeur du LGL

S'il est un professeur qui a marqué de son empreinte intellectuelle le LGL d'après la 2e Guerre Mondiale, c'est bien de Tony Bourg qu'il s'agit. Originaire de Weicherdange, il vient de recevoir l'hommage qu'il mérite. En effet, c'est à Troisvierges que vient d'être inaugurée une bibliothèque à son nom. Sans doute, aurait-il eu son sourire gentiment ironique aux lèvres, s'il avait su que son nom figurerait au seuil de la maison natale d'un évêque, en l'occurrence Mgr Adames. Souhaitons que le nom de Tony Bourg attire de nombreux lecteurs dans cette demeure au Nord du pays.

Les sciences en vedette

Ce n'était pas une mince affaire que d'organiser un voyage à la Cité des Sciences de Paris pour tous les élèves d'une 4e au LGL. Pourtant, grâce au projet d'établissement du lycée et à son groupe de pilotage, ce voyage a pu avoir lieu; il faut dire que le "Fonds national de la recherche" avait subventionné le projet ambitieux. Le rédacteur du "tageblatt" qui avait répondu à l'invitation a pu mesurer l'impact de l'initiative; il en rend compte avec enthousiasme.

«Citron vers» reste actif

L'année dernière les élèves du LGL avaient fait fureur avec leur atelier de poésie et la publication qui en était issue: "Citron vers". Toujours sous la direction d'Alexandra Fixmer (malheureusement nommée à un autre lycée) et Anne Reinard, un nouveau groupe a travaillé au cours de l'année. La collaboration avec le "Printemps des Poètes" a ainsi pu être continuée avec succès. Espérons qu'il en sera de même l'année prochaine.
Mars 2010

Encore un prix pour Jean Krier

L'ancien professeur d'allemand du LGL, Jean Krier, semble insatiable; après le Prix "Adelbert von Chamisso", le voici qui remporte le Prix "Servais". Toutes nos félicitations!

Le LGL en nombre à Leipzig

Décidément le LGL et la Culture font bon ménage; cette fois-ci, ce sont deux professeurs, l'un à la retraite, Jean Krier, l'autre en activité, Roland Harsch, qui sont en vedette. L'un et l'autre ont formé ensemble la moitié de la délégation d'auteurs luxembourgeois au Salon du Livre de Leipzig.

Le pays du soleil levant avant la catastrophe

Il est de ces articles de presse qui sont obsolètes au moment de paraître. En effet, écrit au lendemain d'une manifestation célébrant au LGL la force et la créativité du Japon, l'article a paru quelques jours après la catastrophe naturelle d'abord, scientifique ensuite, subie par le pays. Tous ceux qui au lycée ont eu un contact avec la langue et la culture nippones sont certainement plus touchés encore que le Luxembourgeois moyen par les souffrances du peuple japonais.

Un ancien professeur en vedette

Dans la communauté scolaire du LGL il n'a certainement échappé à personne que l'un de ceux qui l'ont quittée l'année dernière, constitue l'un des fleurons de la poésie luxembourgeoise. Ce 16 mars Jean Krier reçoit l'un des prix littéraires les plus prestigieux d'Allemagne; qu'il en soit chaleureusement félicité à nouveau, comme nous l'avons d'ailleurs fait quand la nouvelle a été publiée. Dans l'interview qu'il a donnée au LW apparaissent quelques lignes consacrées à son travail au LGL; elles valent la peine d'être lues.

Les anciens du LGL font du théâtre

On est en droit de se demander s'il y a encore beaucoup de spectacles de théâtre luxembourgeois où les anciens du LGL sont absents. Cette fois-ci, ils sont au moins quatre à être de la partie dans "Weird scenes inside the Gold Mine", un spectacle pour le moins original au Théâtre des Capucins: Carole Lorang, Véronique Nosbaum, Peggy Wurth et Luc Schiltz.

Charles Metz, un bon vidéaste et un bon démocrate

Certaines organisations se plaignent de ce que peu d'élèves participent aux concours qu'ils leur soumettent; c'est sans doute en raison du sujet et de la forme proposés. En effet, si le thème c'est la démocratie et que la forme consiste en un clip, le succès est assuré. Et c'est là qu'un élève du LGL prouve qu'on peut à la fois jouer de la flûte dans la Big Band, suivre des cours de grec ancien et prouver une adresse certaine dans la conception d'un clip; le grec ancien a peut-être aidé Charles Metz dans sa vision de la démocratie. Félicitons-le de son exploit, mais aussi de son engagement au lycée.

La recherche expliquée aux élèves de 4e

Qui continuera à prétendre que les jeunes Luxembourgeois ne sont pas intéressés par la science? Il suffit de leur offrir des thèmes de choix, et les voilà qui répondent présents. C'est la recette appliquée par le nouveau projet d'établissement du LGL; avec succès, semble-t-il, si l'on en croit l'article suivant.

Quand le théâtre transmet un message

Le théâtre scolaire n'est plus depuis longtemps un simple divertissement. Les jeunes acteurs ont des choses à dire et ils veulent être pris au sérieux. C'est aussi le cas avec la prochaine production de la troupe de théâtre multilingue du LGL; il s'agit d'ores et déjà d'inscrire les dates de "Entre nous soit dit" dans son carnet; mieux même de réserver tout de suite ses places.

Février 2011

Un public enthousiaste pour «Let's Get Loud»

Par deux fois, la salle des fêtes du LGL était remplie jusqu'à la dernière place pour les représentations de "Let's Get Loud", le spectacle musical du Lycée de Garçons de Luxembourg. Par deux fois, les applaudissements n'en ont pas fini pour la prestation de ces musiciens qui sont légion au lycée, bien que celui-ci ne soit pas doté d'une section musicale. Toutefois, même si la musique ne joue qu'un rôle secondaire dans le plan horaire normal, elle joue un rôle particulièrement important dans la vie culturelle de l'établissement. C'est sans doute la raison pour laquelle tant de jeunes musiciens choisissent une école bien plus éloignée d'un Conservatoire que d'autres.

Des scientifiques de talent au LGL

Ce n’est sans doute pas un hasard si l’actuel projet d’établissement du LGL est consacré aux sciences ; en effet, les talents des lycéens en sciences sont indéniables. Résultat : deux équipes du LGL en finale luxembourgeoise de l’Olympiade européennes des sciences, et, mieux encore, une équipe qui se qualifie pour la finale internationale, la seconde échouant de peu à la 3e place. Il reste à souhaiter beaucoup de réussite aux 3 élèves qui se rendront prochainement en République tchèque.

Janvier 2011

Un ancien professeur à l'honneur

On savait depuis longtemps que Jean Krier était l'un des meilleurs poètes contemporains de langue allemande; celui qui jusqu'à juillet 2010 a enseigné la langue de Goethe aux élèves du LGL vient d'être récompensé au travers du prix Adalbert von Chamisso qui vient de lui être décerné. Toutes nos félicitations!

La science : la nouvelle reine du lycée

Si ces dernières années, c’étaient les arts et les langues qui gouvernaient les projets d’établissement du LGL, à partir de cette année-ci, ce sont les sciences qui ont pris la relève, revenant à une tradition de l’école. Il y a une trentaine d’années encore, le LGL était bien l’établissement où la science était reine, ne serait-ce que par la présence dans ses murs du Cours universitaire des sciences. Aujourd’hui, on doit constater, et regretter, le nombre restreint d’élèves intéressés par les sciences ; le nouveau projet d’établissement tente par tous les moyens, dont des exposés du type, de redresser la situation.

Une poétesse avec de forts liens avec le LGL

L’année dernière, Alexandra Fixmer était stagiaire au LGL ; avec des élèves de tous âges et l’aide d’Anne Reinard, elle a réussi la prouesse de publier « Citron vers », un recueil de poèmes écrits par les jeunes. Bien que nommée dans un autre établissement, Alexandra continue l’expérience, marquant ses liens avec le LGL. Cette fois-ci, cependant, elle s’est illustrée en tant que poétesse aux côtés de grands noms de la littérature luxembourgeoise.
Dezembre 2010

vor 30 Jahren...

Am 23. Oktober 2010 besuchten Absolventen der Premiere C Classique des Jahrgangs 1980 das Gebäude des LGL. Bei diesem Konveniat stellten die ehemaligen Schülerinnen und Schüler fest, dass sich mit den Renovierungsarbeiten der letzten Jahre so manches geändert habe. Trotzdem riefen einige Einrichtungen vom Chemie-Tisch über die klassische Innentreppe bishin zur Eingangstür zahlreiche Jugenderinnerungen wach.

Un hommage à un professeur honoraire du LGL

Une grande partie des professeurs et des anciens élèves du LGL se souviennent encore avec émotion de Nic Klecker, malheureusement décédé l'année dernière. C'est avec un plaisir certain que la communauté scolaire du LGL se rend compte que son ancien professeur n'est pas oublié dans le grand public.

En basket féminin aussi, le LGL est super

Depuis des années, le LGL s'est imposé dans de nombreuses disciplines sportives. Cette fois-ci, c'est l'équipe féminine de basket qui a remporté le titre national ISF. Ainsi elle s'est qualifiée pour le tournoi mondial ISF qui aura lieu du 23 avril au 1er mai 2011 à Zhangjiagang (Suzhou) dans la lointaine Chine. Dès maintenant il est fait appel à tous ceux qui voudraient apporter leur contribution pour permettre ce voyage lointain. Il est certain que le LGL remercie la presse de rendre compte des manifestations culturelles ou humanitaires qu'il organise, respectivement des trophées qu'il remporte. Toutefois, le lecteur de ce site fera bien de se rendre aux actualités du mois d'octobre de cette année-ci; il y trouvera un article consacré à un relais en cross. À l'époque, c'étaient les garçons du LGL qui avaient gagné la course, les filles du Sportlycée remportant la leur. L'article titrait: "Sportlycée-Mädchen erneut vorne". Aujourd'hui c'est l'inverse: victoire des filles du LGL et des garçons du Sportlycée. Le titre est: "Basketballer des Sportlycée überragend". Pourquoi deux poids, deux mesures? Ne serait-il pas logique pour un organe de presse de souligner plutôt la victoire de l'école dont les élèves ne suivent pas un régime sportif privilégié?

De la génétique au programme d'un PÉ scientifique

Ceux qui connaissent les activités au LGL, ces dernières années, auront peut-être été étonnés du changement de bord; auparavant les manifestations offertes aux élèves étaient plutôt d'ordre littéraire, linguistique ou culturel. À partir de cette année, c'est plutôt vers les sciences que l'on lorgne du côté du Limpertsberg. Il est vrai que ce sont les sciences qui constituent la dominante du nouveau projet d'établissement. Mais qui parle génétique aborde automatiquement d'autres thèmes: morale, droit, économie, etc.

Novembre 2010

Bravo Mara Kimmel (3C) !


La "Gëlle Fra" entre les mains d'une ancienne élève du LGL

On a déjà présenté Anouk Schiltz pour l'efficacité et l'originalité de ses décors de théâtre; voilà maintenant cette ancienne élève du LGL attelée à une tâche bien difficile, puisque le voyage de la "Gëlle Fra" à Bascharage suscite la polémique. C'est A. Schiltz, en effet, qui est la responsable de la scénographie de cette exposition pas comme les autres.

il y a 60 ans...


L'ancienne du LGL, Annabelle Marxen, meilleure "bachelière" à uni.lu

Le LGL peut être fier de ses anciens élèves; bien souvent on les retrouve en vedette sur la scène, mais régulièrement aussi, ce sont leurs résultats scolaires ou universitaires qui retiennent l'attention. Cette fois-ci, c'est Annabelle Marxen qui fait honneur à l'enseignement reçu au LGL: elle s'est illustrée en économie en faisant le meilleur "bachelor" à uni.lu. Voilà qui promet pour une carrière brillante.

Combattre l'oubli ...

Comme plusieurs fois déjà, quelques élèves et l'un ou l'autre professeur du LGL ont participé à un voyage vers l'enfer de la 2e Guerre Mondiale, organisé par les "Témoins de la deuxième génération". Claude Reiles, professeur d'allemand au LGL, a fait au "Land" de ce voyage un récit particulièrement émouvant, truffé de citations justes, trouvant au travers d'un ton neutre les mots qu'il faut pour bouleverser sans jamais verser dans le larmoyant. À lire avec attention!

Luc Schiltz, un ancien du LGL, dans un monologue bouleversant

Même pour celui qui depuis quelques années légende ces "actualités" du LGL, il est quasi-impossible d'avoir à l'esprit les noms de tous ceux qui, anciens élèves du LGL, anciens membres de ses troupes de théâtre, ont réussi à percer sur les scènes luxembourgeoises et même internationales. Avec Luc Schiltz, pour lequel le critique du "Wort" semble plein d'admiration, un nom s'ajoute à cette liste déjà longue.

La communauté scolaire du LGL adresse toutes ses félicitations à Elise Schmit, ancienne élève du LGL de 1994 à 2001

Voilà l'un ou l'autre professeur d'allemand du LGL qui pourra être particulièrement fier: Elise Schmit vient d'être désignée comme lauréate du premier prix du "Concours national de littérature 2010" pour son roman "Brachland". L'événement mérite d'être particulièrement souligné, car bien souvent ces prix sont réservés à des noms connus de la littérature luxembourgeoise.

Elsa Rauchs, ancienne du LGL, à l'affiche du "Théâtre des Capucins"

La critique au "Land" de la mise en scène de "Die Kassette" par Claude Reiles, d'ailleurs professeur au LGL, a été peu enthousiaste, c'est le moins que l'on puisse dire. Par contre, le même critique s'est montré tout à fait positif au sujet des acteurs; or parmi ceux-ci apparaît le nom d'Elsa Rauchs, il y a peu encore élève du LGL. À lire les noms des anciens du LGL à s'être fait un nom sur la scène luxembourgeoise, on pourrait imaginer un jour une pièce de théâtre où tous les participants seraient d'anciens élèves du LGL.

Encore une ancienne élève du LGL récompensée pour ses talents

À chaque récompense que reçoit un(e) ancien(ne) élève du LGL, toute la communauté scolaire se réjouit, puisqu'il s'agit à chaque fois de la preuve pour un enseignement de qualité dispensé au lycée. Cette fois-ci, c'est Céline Salcher qui est en vedette pour ses qualités en italien; elle est lauréate de la "Giornata del lettore", un concours qui s'adresse aux italianisants du monde entier. Toutes nos félicitations.

Darius Lepot, un élève sur la voie de la littérature

C'est un livre peu conventionnel qui vient de sortir des presses: "Lieber tot als unromantisch!" (ISBN-13: 978-3-839-16908-7). En effet, s'il est surtout dû à la plume de Jean-Marc Schmidt, un élève du LGL, Darius Lepot, y a activement collaboré en écrivant 7 des 154 "messages". Nous sommes curieux de voir quelle critique il va rencontrer.

Artiste et professeur à la fois

Depuis des années la communauté scolaire du LGL n'ignore pas qu'une de ses professeures, en l'occurrence Lydia Bintener, est également pleinement engagée dans la vie artistique. Rappelons, pour mémoire, les nombreuses fois où elle a collaboré au maquillage de nos jeunes acteurs: le meilleur exemple de la qualité et de l'imagination de ces maquillages, on a pu l'admirer lors du spectacle final de "Tout Lézard": "Let's go Lizards". Il est vrai que le domaine artistique dans lequel Lydia Bintener excelle, à savoir le "body-painting", est bien proche des techniques du maquillage. Pour celui qui veut admirer la luxuriance des couleurs ou la splendeur des dessins sur peau, une seule adresse, et cela jusqu'au 7 novembre, la "Galerie op der Kap".
Octobre 2010

Le Forum de la Jeunesse, hôte du LGL

Depuis de nombreuses années, le LGL participe chaque année au Forum International de la Jeunesse qui est organisé par le SNJ et auquel sont conviés des élèves de tous les coins de l'Europe. Cette année, c'est le LGL qui a hébergé les participants pour leur accueil. L'événement aurait dû avoir lieu au printemps; l'éruption volcanique l'a empêché. C'est donc en octobre que la manifestation a finalement eu lieu avec notamment un rallye à travers la Ville. La coordination était entre les mains de Mme Marthe Thill.

Des élèves généreux

De nombreuses ONG sont régulièrement accueillies au LGL. Ainsi, l'année dernière, Mme Bohnenberger avait invité les représentations de la Fondation Follereau dans sa classe de 7e O2. Touchés par la misère des malades en Afrique et enthousiasmés par l'engagement des équipes sanitaires, les élèves se sont évertués à trouver des fonds permettant de contribuer au bon fonctionnement de l'action de dépistage.

Les anciens de Harvard récompensent deux élèves du LGL

Le prix Harvard du Livre est une institution qui remonte assez loin dans le temps; ce sont des anciens de Harvard qui décernent le prix. Il n'est donc pas étonnant que ce soit le Ministre des Finances, Luc Frieden, qui ait remis les récompenses (en l'occurrence, un livre) aux élèves représentant les lycées "classiques" du pays. Fait exceptionnel: le LGL compte deux lauréates dans ses rangs. Toutes nos félicitations.

Bravo Michelle Slunecko, Tom Bleser et Raphaël Steil !


Les anciennes du LGL deviennent comédiennes

Le théâtre et le cinéma continuent à attirer les ancien(ne)s du LGL. Ce n'est pas surprenant si l'on sait que notre lycée compte deux troupes de théâtre qui remportent de multiples succès depuis bien des années. Cette fois-ci, c'est Gintare Parulyte (1E2 03-04) qui s'est imposée au travers de son rôle dans "House of Boys" qui vient d'être présenté à Berlin.

Anne-Claire Decker, une ancienne élève


Toutes nos félicitations à nos athlètes

Qui dira encore après avoir lu cet article que le sport féminin est moins coté que le sport masculin. Gros titre pour les filles du "Sportlycée", sous-titre pour les garçons du LGL. Tant pis! Saluons plutôt l'exploit de nos crossmen; ils ont répété leur victoire de l'année dernière, et cela de fort belle manière. Bravo.


Des certificats pour les élèves engagés

On les voit nombreux sur la photo ; ce sont les élèves qui se sont engagés dans les activités du LGL en-dehors de l’horaire normal des cours. Cela existe, des jeunes attachés à leur lycée et prêts à investir du temps pour lui. Et si l’enseignement secondaire ne doit pas être façonné selon les désirs du patronat, il est tout aussi évident qu’il doit offrir à ses élèves les meilleures conditions d’admission à un emploi. Or, les portfolios personnels prennent de plus en plus d’importance pour les responsables des ressources humaines ; un document certifiant l’engagement extrascolaire d’un élève trouvera sa place dans un tel portfolio. C’est bien ce qu’ont reçu ces élèves du LGL.

Septembre 2010

Après la physique, la chimie...

Décidément Mylène Lamesch, notre meilleure bachelière de l'année dernière, est insatiable. Voilà qu'elle a raflé un nouveau prix, cette fois-ci en chimie. Pour la petite histoire, il s'agit aussi de préciser que l'orateur de l'évènement, David Puliti, est actuellement chargé d'éducation au LGL.

Le LGL une pépinière de jeunes physiciens

Sur la bonne vingtaine d'élèves primés pour leur excellente note en physique à l'examen de fin d'études secondaires, il y en avait trois venant du LGL, à savoir Mylène Lamesch, Nina Lentz et Anna Wirtgen. Le score est loin d'être mauvais; sans doute sera-t-il meilleur encore quand le nouveau projet d'établissement du lycée aura porté ses fruits.

Morgan Meyer, un ancien élève et Thierry Mousset (2A) au festival à Strassen

S'il est un virus culturel que beaucoup d'élèves ont attrapé au LGL, c'est bien le virus du théâtre; ce n'est pas pour rien que notre lycée voit deux troupes différentes s'illustrer au fil des années. Cette fois-ci, c'est Morgan Meyer et Thierry Mousset que nous retrouvons dans une prestation "grand public" à Strassen.

Deux élèves du LGL deviennent princesses

Même si ce n'est que du Riesling, devenir princesse n'a rien de banal. Or, deux élèves de notre lycée, Lis Steinmetz et Carole Mousel, viennent de recevoir ce titre honorifique. Espérons seulement qu'elles ne goûteront pas trop de la dive bouteille...

Quand la 1E mène au cinéma

Ce n'est pas la première fois qu'une ancienne du LGL se fait un nom dans le monde du cinéma. Cette fois-ci, c'est une ancienne de la section E que nous retrouvons parmi ceux qui se plongent dans la réalisation. En effet, il y a quelques années, Ayshea Halliwell terminait ses études secondaires au LGL. Aujourd'hui, elle fait ses premiers pas dans le clip.

Une bachelière du LGL, Mylène Lamesch, reçue par le Grand-Duc

Nous savions que Mylène Lamesch (1BC 09/10) avait fait le 2e meilleur résultat au niveau national à l'examan de fin d'études secondaires. Le Grand-Duc a honoré sa performance comme celle des meilleurs lycéens du pays en la recevant en audience au Palais. Souhaitons beaucoup de chance à Mylène pour la suite de ses études.

Les cours de rattrapage ont lieu au LGL

Les lycées de la capitale accueillent l'un après l'autre les cours de rattrapage qui sont organisés par le CPOS. Il faut dire que le LGL avait été le premier à fournir des salles pour les élèves devant préparer une épreuve supplémentaire en septembre; c'est un ancien professeur du LGL devenu entretemps secrétaire d'État, Guy Linster, qui a eu l'idée de ces cours. Toutefois, la décision du CPOS de choisir cette année-ci le LGL comme lieu d'accueil n'était pas la meilleure possible; les importants travaux, notamment à l'entrée principale, ne sont pas de nature à fournir un cadre spécialement adapté aux études.

           





.................................................

Webmail

.................................................

LOGIN PROFESSEURS